Catégories Blog, Plomberie / Chauffage

Plombier : comment choisir le bon ?


Trouver un bon plombier pour ses travaux ou besoins de dépannage

Sanitaires bouchés, ballon d’eau hors service, robinet qui fuit, fuite de gaz, problème de canalisation, rénovation de salle de bains, raccordement de gazinière… les situations pour lesquelles on peut avoir recours à un plombier sont multiples mais comment trouver le bon ? Périmètres d’intervention, bonnes pratiques professionnelles… : zoom sur les critères qui pourront guider votre choix.

Quel domaine d’intervention pour mon plombier ?

La plomberie englobe différents types d’installations que l’on peut regrouper en plusieurs spécialités :

  • l’assainissement et le drainage
  • la ventilation et la climatisation
  • les sanitaires tous confondus, à savoir pièces d’eau (buanderie, salle de bain, cuisine…) et appareils (robinetterie, canalisation, évacuation, raccordements…)
  • le chauffage aérothermique ou géothermique (chaudière, radiateur…).

Le choix de votre artisan plombier se fera donc en fonction des travaux ou réparations à effectuer. En cas de demande de dépannage vous pouvez, via l’application Ty Happy, joindre directement une photo du matériel défectueux. Les artisans auprès desquels votre panne sera mentionnée pourront ainsi déterminer si elle entre dans leur périmètre d’intervention avant même de se déplacer : un précieux gain de temps pour eux comme pour vous !

Quels gages de sérieux chercher pour un nouveau plombier ?

Lors d’une première intervention, et tout particulièrement dans l’urgence du dépannage, la crainte de l’arnaque est souvent présente. En effet, en tant que professionnel, votre artisan plombier est tenu de :

  • être immatriculé au Répertoire des Métiers,
  • respecter ses engagements quant à la nature, le délai et la durée de son intervention,
  • pratiquer des tarifs raisonnables, en accord avec le marché et le cadre d’intervention,
  • disposer du matériel requis et intervenir sans proposer tout de suite de « tout changer »,
  • établir, pour tout travaux de plus de 150 € HT, un devis et une facture avec l’ensemble des mentions légales et incluant les frais de déplacement, le coût de la main d’œuvre et du matériel,
  • disposer d’une assurance en responsabilité civile ainsi que des garanties type décennale.

Certains plombiers font partie de réseau agréé, comme Qualibat ou l’UNCP, qui font valoir leur fiabilité en contrepartie du strict respect de ligne de conduite rigoureuse établie par l’organisme.

Éviter les pièges de l’urgence

Oui on sait, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, mais c’est aussi toujours plus facile à dire quand il n’y a pas 1 cm d’eau répandu au sol autour de la baignoire… Afin de ne pas se retrouver en panique, ayez le réflexe de fermer la vanne concernée, avant de vous lancer dans la recherche d’une solution pour faire réparer le matériel défaillant.
Si vous êtes dans les tranches horaires habituellement majorées, de nuit ou en week-end, regardez dans quelle mesure l’intervention peut être repoussée afin d’éviter les surcoûts. En cas d’urgence réelle, le plombier pourra intervenir pour effectuer une réparation provisoire avant de proposer, dans un second temps, un devis pour une réparation définitive si celle-ci est nécessaire.

Avec l’application Ty Happy, vous pouvez être mis gratuitement et sans engagement en relation avec un artisan local recommandé par les autres utilisateurs. Alors téléchargez-la, créez votre compte et souriez, vous êtes dépannés !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire